Laos: The waterfall country / Laos: Au pays de la cascade

Crossing the border to get in Laos is quite comic, this border is the only one between Cambodia and Laos, so impossible to avoid it, and customs officer knows it. So here everything works with baksheesh, for 2$, you have your stamp to get out, if you refuse, they never mind, you have no more solution that turn back… I had been warned, so I kindly pay 2$ to get out of Cambodia, but when the officer gime me my money with 2$ banknote, it’s enough !! I’m kind, but it would be nice to not to abuse.
In Laos side, it’s the same scenario, but this time, I refuse to pay, so after file charges, stamp fees and bike charge, with no more arguments, the customs officer let me go !!

Few kilometers after the border, I drop my bags on Don Khon island, a calm place, there I take time to do… nothing, spend my days on my hammock, watching the Mekong passing under my feet… It’s my way to celebrate my 30th y.o. and it’s going pretty good 🙂
Upon leaving, I discovered a puncture on my rear tire (the 3rd one on 27.000 km), so I take the time to quietly repair, and rest one more day in this quiet place. Then heading north to the Bolaven Plateau.

The Boloven plateau is known for its coffee and tea production, but also for its numerous waterfalls . I have all my time, so I take three days to cycle the loop around the plateau, and going to [wash] swim here and there. End of this loop in Tad Lo, a small village where life is good. I spend my days in the river, under the funny, puzzled look of kids that came here to play and wash themselves. We’re on April 12th, from 13 to 15th it’s New Year in Laos, also called « Pimay » (they get in 2559 in buddhist calendar), so I decide to stay here a bit more to live this event with local people

I’m going back the 14th, and enjoy the water festival, which occur during Pimay. Everywhere in villages, Lao people are throwing buckets of water on it, lined up along the road they’re waiting, beer in hand, and music background, someone passes in front of them. Bus, pickup, motorbike, and of course bicycle… everybody get it, so I can’t escape it… But truth is, by 45°C (113°F) the day, I like it, I’m refreshed every 500m from head to foot (and sometime welcomed with a beer) 🙂

Arrived in Vang Vieng, a small village on the road between Vientiane (the capital) and Luang Prabang, my time is limited (well, at least the one of my visa). Cycling (go and return) will take all my remaining time (especially due to elevation between these two cities), so I decide to leave my bike in Vang Vieng and take a bus to Luang Prabang.
The city, although very touristy has a good atmosphere, city center today is overcrowded by guesthouse and souvenirs shop, but when night came, the night market take the top and invaded the main street… Here we find (inter alia) a 1.7$ buffet, for this price you can refill a bowl as you can, so mine looks more a mountain that everything else, but no problems to finish it 🙂

Around Luang Prabang, cascades and waterfall (original isn’t it…) but they’re worth visiting, so visiting Kuang Si waterfall then surroundings of the city and it’s already time to get back…
Visiting surroundings of Vang Vieng, then direction Thailand.

 

fr Version française

L’entrée au Laos est assez comique, ce poste frontière étant l’unique entre le Laos et le Cambodge, impossible d’y échapper, et les douaniers le savent bien. Alors ici ça fonctionne au bakchich, à coups de 2$ le tampon, si tu refuses, tant pis pour toi, tu feras demi-tour… J’avais été prévenu, alors je paie gentiment les 2$ pour sortir du Cambodge, en revanche quand on me rend la monnaie en billets de 2$ (sachant que ce billet n’existe pas…), ça ne va plus, il faudrait quand même pas abuser.
Au Laos c’est la même chose, mais la je refuse de payer cette fois, alors après les frais de dossier, les frais de tampon, et les frais de vélo, à cours d’arguments, le douanier me laisse passer !!

Quelques kilomètres plus loin, je me pose à Don Khon, une petite ile assez calme, là j’en profite pour… ne rien faire, passer mes journées dans mon bungalow et mon hamac, à regarder le Mékong qui passe sous mes pieds… C’est donc comme ça que j’ai fêté mes 30 ans, et ça me va plutôt bien 🙂
Au moment de repartir, je découvre une crevaison sur mon pneu arrière (la 3eme en 27000km), alors je prends le temps de la réparer tranquillement et reste un jour de plus dans ce petit coin tranquille. Ensuite cap au nord, vers le plateau des Bolovens.

Le plateau est connu pour sa production de café et de thé, mais aussi pour ses très nombreuses cascades. J’ai tout mon temps alors je prends trois jours pour faire le tour du plateau et aller [me laver] me baigner, ici et là. Fin de la boucle dans le petit village de Tad Lo où il fait bon vivre. Je passe mes journées dans la rivière sous le regard intrigué et amusé des enfants qui viennent jouer et se laver ici. Nous sommes le 12 Avril, du 13 au 15, c’est le nouvel an Lao, aussi appelé Pimay (ils passent en l’an 2559 du calendrier bouddhiste), alors je décide de rester un peu ici, pour vivre cet évènement avec les locaux.

Je repars le 14, et profite donc de la fête de l’eau, qui a lieu sur la même période. Un peu partout dans les villages, les Laotiens se lancent des seaux d’eau dessus, alignés au bord de la route ils attendent, bière la main, et musique à fond, que quelqu’un passe devant eux, bus, pick-up, moto et bien sûr vélo… tout le monde y a le droit, alors je n’échappe pas à la règle… Mais à dire vrai, par 45°C la journée, j’apprécie de me faire rafraichir de la tête aux pieds tous les 500m 🙂 (sans parler de la bière qui m’attend en même temps)

Arrivée à Vang Vieng, petit village sympathique sur la route entre Vientiane (La capitale) et Luang Prabang. Le temps m’est compté (du moins celui de mon visa). Faire l’A/R risque de me prendre tout mon temps restant (surtout étant donné le relief entre ces deux villes), alors je décide de laisser mon vélo à Vang Vieng et d’aller en Bus à Luang Prabang.
La ville, bien que très touristique dégage une bonne ambiance, Le centre aujourd’hui n’est qu’entassement de guesthouses et de magasins de souvenirs, mais le soir venu, le « night market » reprends le dessus et envahi la rue principale… Ici on trouve (entre autre) un buffet à 1,5€ pour ce prix là on peut remplir une assiette autant qu’on le souhaite, alors la mienne ressemble plutôt à une montagne qu’autre chose, mais bien sûr, pas de soucis pour la terminer 🙂

Autour de Luang Prabang, des cascades et chutes d’eau (pour changer) mais elles valent le détour. Petite visite de la cascade de Kuang Si, puis des alentours de Luang Prabang, et il est déjà temps pour moi de repartir…
Visite des alentours de VangVieng, puis direction la Thaïlande.

6 réflexions au sujet de « Laos: The waterfall country / Laos: Au pays de la cascade »

  1. Yo, Antoine,
    je relis ton blog et ça me plonge directement dans notre voyage et le Laos qui à été une petite merveille pour nous(plus calme que la Chine) !!!
    je lis et j’attendais de voir si tu avait fait la liaison Vang Vieng et Luang Prabang à vélo….. parce que pour avoir vu la route je me souviens d’avoir pensé à toi et ton vélo …effectivement le bus était ( je pense) une sage décision !!!!!

    ps: que t’es tu arrivés à la joue gauche coup de soleil, chute,opération maquillage, farine de blé tendre, bref dis nous???

    Bisous à vous les 2 les copaings
    Coline

    1. Quelque chose entre la farine de blé (ou de riz, vu la région), le talc et la peinture… Bref, pour le nouvel an, tout le monde se tartine la figure… super expérience

  2. Merci pour ces commentaires, les photos..
    ça me fait rêver…la couleur de l’eau donne envie d’y plonger!
    Buen camino…

  3. hum–que de belles photos et belles rencontres —et un anniversaire comme tu aimes—-dans un pays accueillant et riant !! et tu chasses les mauvais esprits en te maquillant–j’adore!! bon vent à TOI!!j’ai tellement pris de plaisir dans mes escapades –qu’il me semble les revivre grace à toi!!—mamita de bourgogne!!

  4. JE VOIS QUE TU AS FAIT LE GRAND SAUT—nvelle zelande et surement australie!!
    ma fille arrive mardi 27à LA REUNION—et mapetite fille –17ans–passe un an au mexique–parrainée par le ROTARY-club–famille/ecole ET TOURISME!!et ma grande petite fille–26ans vit à MELBOURNE!!je pense aller à noêl à la REUN »!! bon vent à TOI–tu es dans la région des sources chaudes!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code