Back in Cambodia / Retour au Cambodge

I planned to spend one month in France, I spend three… Returning during the hollidays, I was expecting to eat very well, and I was counting to loose those small kilograms in few days. Except that I stay three month in France, eating like if I was cycling 100 kilometers a day,.. So, the verdict was irrevocable, the 10 kg weight lost on last two years came back… 2016, March 20th. I’m back in Phnom Penh, still hosted by Raphael et Claudi (see previous article) who accepted to keep my bicycle and my bags all that time… A huge thank you to them for their hospitality.

Returning on road has been difficult, , first, because between December and March, temperatures get upper, my first three days, they get up to 47°C (117°F) on my bike (also due to reverberation of the new road), I added to that a lack of hydration, and we get a nice sunstroke. So my first two days in Sieam Reap, have been dedicated to get back in shape, drink, drink, and drink again (water, of course). Once back, let’s go to visit the famous Angkor archeological site, the cradle of the Khmer empire. Faithful to the rest of the tourist areas of the country, the site in invaded from 5am (everybody goes to the famous Angkor temple). Making it well, it’s still possible to visit the site quietly up to 10am, like 90% of visitors follow the same route in the same direction, starting at the same time 🙂 So, in taking a little in advance (and avoiding the first temples) it’s ok, but the heat is still there, and temples quickly are overcrowded (Oh! I recognize here and there, chinese groups and their mass tourism, still invasive and disrespectful). I finally visit the site on two days, but I don’t keep a strong memories of these temples. The site is too tidy, with too marked and organized treks that don’t leave place for discovering it by yourself.

Finally, I visited temples like everybody, in the same order, at the same time (I had just 5min in advance on most of the people). I felt I had to visit temples mechanically instead of what, I could be drowned among Chinese umbrellas and speakers …

Now, direction Laos, the border is not so far…

 

fr Version française

J’avais prévu de passer un mois en France, j’en ai passé trois… En rentrant au moment des fêtes je m’attendait forcément à bien manger, et je comptais bien re-perdre ces petits kilos en quelques jours. Sauf que j’ai passé trois mois en France, à manger comme si je faisais mes 100km quotidiens… Alors le verdict a été sans appel, les 10kg perdus depuis mon départ sont revenus… 20 Mars 2016, me voila de retour à Phnom Penh, toujours chez Raphael et Claudi (voir article précédent) qui ont accepté de garder mon vélo et mes sacs tout ce temps… Un immense merci à eux pour leur accueil.

Le retour sur la route a été bien difficile, déjà parce que entre Décembre et Mars, la température est montée, les trois premiers jours elle atteint à 47°c sur mon vélo (aidée par la réverbération de la route toute neuve), ajoutons à ca un manque d’hydratation, et on a une belle insolation à l’arrivée. Du coup, mes deux premiers jours à Siem Reap sont consacrés à me remettre en forme, boire, boire et boire encore (de l’eau). Une fois remis sur pieds, petite visite du fameux site d’Angkor, le berceau de l’empire Khmer. Fidèle au reste des coins touristiques du pays, le site est envahit des 5h du matin (tout le monde se précipite sur le temple d’Angkor Wat). En se débrouillant bien, il est quand même possible de le visiter tranquillement jusqu’à 10h, étant donné que 90% des gens suivent le même parcours dans le même sens, en partant à la même heure 🙂 du coup, en prenant un peu d’avance (et en évitant les premiers temples) c’est bon, mais la chaleur reste là, et les temples grouillent rapidement de touristes (Tiens, je reconnais ici et la les groupes de chinois, et leur tourisme de masse, toujours aussi envahissants et irrespectueux). J’ai finalement visité le site sur deux jours, mais je ne garde pas un souvenir si fort de ces temples, le site est trop rangé, avec ses circuits trop balisés et organisés qui ne laissent que peu de place à la découverte par soi même.

Au final, j’ai donc visité les temples comme tout le monde, dans le même ordre, aux mêmes horaires (allez, 5 min près) J’ai eu l’impression de devoir enchainer a visite des temples de manière mécanique sous peine de se retrouver noyé parmi les ombrelles et haut parleurs chinois…

Direction le Laos, la frontière n’est plus bien loin…

3 réflexions au sujet de « Back in Cambodia / Retour au Cambodge »

  1. tu es revenu « téter » ta goutte—-HUMMMMMMMMMM!cela fait du bien!!et tu as eu le COURAGE –de repartir!!BRAVO!!à bientôt sur ton blog!!merci pour les belles photos des temples!!BON VENT!!!!!!

  2. Antoine,

    Bisous d’Issé, nous continuons de te suivre derrière notre ordinateur… facile, pas de difficultés, pas de grosses chaleurs pour l’instant. Merci pour les photos et les commentaires qui nous permettent de voyager ….. Pour nous ce sera 3 semaines dans l’Allier à partir de la semaine prochaine.

    yannick et colette

  3. Bonjour Antoine
    Les visages de ces cambodgiens qui ont vécus tant de drames
    me vont droit au coeur .Et ces moinillons tout d’orange vêtus
    remplissent les rues de sérénité et spiritualité et ça fait du bien .
    Le petit commerce de proximité , j’adore .
    Merci encore et toujours pour toutes ces belles photos .
    Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code