Km 0

Bishkek, Km 0. Here, everything start again.

After 3 month of winter break, here I am, ready to came back on the road.

My bike get all my attention, and he realy deserved it, after taking him to the extreme on the Pamir, leaving him sleeping outside, alone, by -25°c and after leaving him three month waiting me in Bishkek. A big cleaning, some adjustments, pieces replacement, he is like new. To finish I remove this hevy load wich was my trailer. I enjoy my winter break to send back in france some stuff, so it’s on bike, like new and (little bit) lighter that I’m leaving.

Three month of break have been very welcome, like my bike I was totaly broken, exhausted, need to breath a bit.
I stayed some time in Kyrgyzstan, hist to discover this country, but in winter most of trails are under snow, so I take a flight to Turkey, hitchiking for a month then I’ve been in Iran, to find back the friends I made few month before.

With all that adventures, winter is gone, temperatures are softer and I’m ready to continue, going more again to the north, crossing the Altaï, and rush forward to the Gobi desert and mongolian lowlands.

First step, the Kazakstan (again a country difficilt to write as to place it on a map). It’s more a way to China than a country to visit. We find back Christophe there, a french cyclist that I met one month earlier in Iran, he’ll stay in Almaty, but it’s the occasion to share some days cycling together.
Then with Amir, we’ll continue to China. We feels the new cycling season is started, we met quite every days new cyclists, getting out of China to throw themself in Central Asia. Most of them are coming from South Est Asia ou Japon, we, we are going there !

From Kazakstan, we haven’t seen many things (and most of the counrty is a big desert) but we have been very welcomed everywhere. Next strp, China !

 

Bichkek, Km 0. C’est d’ici que tout repart.

Après 3 mois de pause hivernale, me voila paré à reprendre la route.

Mon vélo à eu le droit à toute mon attention, et il l’a grandement mérité, après l’avoir poussé dans ses retranchements sur le Pamir, l’avoir fait dormir par -25°c seul dehors, et après l’avoir laissé 3 mois à m’attendre à Bichkek. Un grand nettoyage, quelques réglages, des petits ajustements, changements de pièces, et le voila comme neuf. Pour finir je lui enlève cette lourde charge qu’était ma remorque, je repars donc sans. J’ai profité de la pause hivernale pour renvoyer quelques affaires en France. C’est donc sur un vélo comme neuf et (très légèrement) plus léger que je repars.

Les trois mois de pause ont été les bienvenus, tout comme mon vélo, j’étais cassé, fatigué, besoin de me reposer un peu.
Je suis resté quelques temps au Kirghizstan, histoire de découvrir le pays, mais en hiver, tous les chemins sont enneigés, alors j’ai pris la direction de la Turquie, pour un petit mois de vagabondage puis l’Iran, retrouver les amis que je m’y étais fait en Septembre.

Voila, avec tout ça, l’hiver est passé, les températures sont plus douces, et je suis prêt à m’attaquer à la suite, remonter encore un peu vers le mord, passer l’Altaï et m’élancer vers le désert de Gobi et les plaines mongoles.

Première étape le Kazakhstan (encore un pays aussi difficile à écrire qu’à placer sur une carte). C’est plus un pays de passage qu’en endroit ou j’ai prévu de m’éterniser. On y retrouve Christophe, que j’avais rencontré un mois plus tôt en Iran, lui s’arrête à Almaty, mais c’est l’occasion de partager quelques jours ensemble sur la route.
Puis, avec Amir, nous continuons, vers la Chine. On sens que la nouvelle saison cyclo commence, nous croisons presque tous les jours des cyclistes, sortant de Chine pour s’élancer sur les routes d’Asie Centrale, la plupart venant d’Asie du Sud est ou du Japon. Nous, on y va !

Du Kazakhstan on a pas vu grand chose (bien que la majorité du pays soit un grand désert) mais nous avons toujours bien été accueillis la ou nous sommes passés. Prochaine étape, la Chine !

8 réflexions au sujet de « Km 0 »

  1. merci pour le blog en français—je n’avais pas compris que tu étais allé en TURQUIE–j’ai fait Istanbul–et toute la côte MER EGEE–avec ma chorale!!
    bon vent pour la CHINE!!

  2. Bonjour Antoine
    merci pour tes photos avec des paysages « bruts de pomme  »
    et ces visages d’autochtones d’une grande véracité .ça fait du bien
    à nos yeux d’occidentaux.
    Je constate que tu remontes vers le nord et un relief de montagnes
    Y-a-t-il une raison avant de bifurquer vers la Chine et l’Asie du Sud Est ?
    Bonne route

    1. L’idée était de voir différentes faces de la Mongolie, l’Altaï, Gobi, et le nord du pays, malheureusement par manque de temps on a pas pu remonter complétement au nord. Ensuite sont arrivés les soucis techniques liées au sable, à la poussière, à la neige, …
      Mais la Mongolie reste l’un des plus beaux pays traversés jusque la.

  3. Bonjour Antoine, nous sommes contents de profiter de ton voyage par la voix mystérieuse des fils. Nous avons en ce moment à la maison pour quelques jours un locataire qui s’appelle André Baloge. Il se joint à nous pour te souhaiter bonne suite dans ton voyage qui nous fait rêver.
    Bon vent
    André, Thérèse, Paul.

  4. Bonjour Antoine !
    Ravi de voir que tout avance bien !!.. Je mets ta carte à jour dans la cafet’ (on pense à toi tous les matins !)
    Bravo pour ce périple, profite bien de toutes ces rencontres, et bon courage pour la Corée 😉

    Toute l’équipe d’EcoAct te salue, évidemment !

  5. au JAPON—tu nous fait REVER!!attention aux vagues et aux–radiations!!
    ma « petite-fille »arrive d’AUSTRALIE–pour un mois de vacances en France et passera chez nous–en bourgogne–la 1_ière semaine de juillet !!bon vent!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code